Bi-Arts, parcours au long cours

Archives 2015-16

De la seconde à la terminale, quatre classes de lycées agricoles du département (*) ont vécu trois ans au rythme d’un parcours de danse contemporaine et des créations d’Hamid Ben Mahi. Ce projet au long cours se termine par une création collective autour de la figure du grand Rudolf Noureev au Cuvier.

Une centaine de lycéens du département est embarquée pour la troisième et dernière année dans le projet Bi-Arts. Imaginé dans l’idée de favoriser la rencontre entre élèves et artistes, valoriser l’expression artistique, la formation des enseignants, l’expression artistique des jeunes, Bi-Arts a commencé en 2013 par une année de découverte de la danse à travers des spectacles, des conférences, des rencontres, des formations pour les enseignants. L’an dernier, les élèves se sont imprégnés un peu plus encore du travail de la Cie Hors Série, et sa création Toyi Toyi avec les danseurs sud-africains de la Cie Via Kathletong. Entré dans sa dernière année, le projet prend une tournure plus concrète pour ces élèves de terminale avec une création collective autour de la figure du danseur classique Rudolf Noureev, qui passera autant par la danse que la vidéo ou les arts plastiques. À travers ce grand nom de la danse classique, les élèves élargissent un peu plus leur horizon chorégraphique. 

Restitution le 8 mars à 19h30, au Cuvier 

Le projet Bi-Arts est mené par le CRARC, en partenariat avec l’iddac – Agence culturelle de la Gironde, la DRAC Aquitaine et le Conseil régional d’Aquitaine.

(*) LEGTA de Libourne, LEGTA de Bazas, LPA de la Tour Blanche de Bommes.